Dernière ineptie des caisses maladie: une franchise à 10000 francs!

Dernièrement, MmeColatrella, directrice de l’assurance CSS, a présenté, avec une fierté non dissimulée, de nouvelles astuces pour faire baisser les coûts de la santé. La mesure la plus inique est la franchise à 10000 francs. 

Il s’agit d’un hold-up d’ordre pécuniaire; on peut y voir surtout une hérésie, issue des docteurs folamour qui se penchent sur notre assurance maladie. Qui peut payer une franchise à 10000 francs? Seuls les assurés les plus riches peuvent s’acquitter d’un tel montant; il se pose même la question de l’utilité d’une assurance santé.

Mais le pire, sont les effets pervers d’une telle mesure concernant surtout les assurés les moins fortunés. Ils choisiraient la franchise la plus haute afin de payer les primes les plus basses, résultat: l’écrasante majorité de ces assurés n’irait plus chez le médecin. 

Une telle situation aggraverait l’état de leur santé et porterait préjudice aux finances de l’assurance maladie. Point alarmant dans tout ça, le fait que dans certains cantons, les caisses maladie ne sont plus obligées de financer les soins de ceux qui ne peuvent pas payer leurs primes maladie, à tel point que, dernièrement, un patient en est mort!

Les politiques de communication malsaines des assureurs maladie tentent de nous faire avaler tout et n’importe quoi, surtout des âneries, comme des franchises à 10000 francs. Il serait salutaire que les citoyens de ce pays prennent conscience du pouvoir démentiel des caisses maladie. Il est grand temps, que l’assurance maladie soit en main publique. Car la santé fait partie du bien commun, elle nous appartient.

Thierry Cortat, membre du comité régional d'Unia Transjurane, Delémont