Egalité: les femmes veulent plus

Performance graphique "Women Want More" à Lausanne.
© Neil Labrador

Unia a lancé le 10 octobre sa nouvelle campagne Women Want More (Les femmes veulent plus) avec la diffusion sur les réseaux sociaux d’une petite vidéo tournée en partie à Lausanne, devant les locaux du syndicat dont les fenêtres avaient été garnies d’autocollants. Après avoir filmé des marches d’escalier affichant les salaires touchés par des femmes sous-payées, les vidéastes ont fixé leur objectif sur un graffeur engagé pour l’occasion. Qui a peint les portraits de trois femmes sur un panneau de bois, alors que des «dialogueurs», chargés de recruter des nouveaux membres pour Unia, profitaient de l’occasion pour arrêter les passants. La campagne Women Want More vise à revaloriser les bas salaires dans les branches dites féminines, soit la vente, la coiffure, le nettoyage, l’hôtellerie ou encore les soins. Le syndicat rappelle que 10 milliards sont volés chaque année aux femmes en raison de l’écart salarial de près de 20% par rapport aux hommes. Outre la hausse de salaires dans ces branches, Unia exige des entreprises qu’elles effectuent des analyses régulières des revenus et éliminent toute discrimination. Le syndicat invite toutes les femmes à le rejoindre afin d’être plus fortes dans cette lutte.