Halte aux noyades en Méditerranée!

Des représentants des réseaux de solidarité de Suisse et de la Charte de la migration ont déposé le 7 janvier dernier à la Chancellerie fédérale une pétition munie de près de 25000 paraphes. Les signataires demandent à la Confédération de contribuer activement à la fin des noyades de réfugiés en Méditerranée. Concrètement, ils prient la Suisse de participer à la mise en place d’un système civil de sauvetage en mer financé et organisé au niveau européen. Ils estiment aussi que notre pays doit s’engager pour une répartition des personnes sauvées en mer, respectant les principes humanitaires et ceux de l’Etat de droit. Ces dernières devront bénéficier d’un accueil rapide et décentralisé. A noter, signalent les initiateurs du projet, que la France, l’Allemagne, l’Espagne, Malte, le Portugal et les Pays-Bas ont fait part de leur volonté de recevoir des migrants, mais pas notre pays. Pour donner plus de poids à leurs requêtes, les responsables ont déployé, non loin du Palais fédéral, des banderoles de tissu sur lesquelles figuraient les noms de 35997 migrants morts depuis 1993 sur les routes de l’exil.

La pétition a été lancée en soutien à une motion de la conseillère nationale socialiste Mattea Meyer déposée en mai dernier dans ce sens. Une proposition, soutenue par des élus de presque tous les partis, qui devra encore être traitée par la Chambre basse après une réponse qualifiée d’insatisfaisante de la part du Conseil fédéral.

Parallèlement, les organisations parties prenantes ont présenté une lettre du réseau de la Charte de la migration. Cette dernière invite les directions des Eglises protestantes et catholiques du pays à participer au financement d’un bateau de sauvetage, le Poséidon, que souhaitent acquérir leurs homologues allemands d’ici à fin janvier.