L’Amazonie en feu

Manifestation feux en Amazonie
© Thierry Porchet

Partout dans le monde, des rassemblements ont eu lieu vendredi 23 août pour appeler à sauver l’Amazonie en proie à de multiples incendies. En Suisse, plusieurs centaines de personnes se sont mobilisées notamment à Zurich, Berne et Genève devant les ambassades du Brésil pour s’élever contre la politique du président brésilien d’extrême droite, Jair Bolsonaro. Quelque 200 personnes à Lausanne se sont rassemblées sur la place Saint-François (photo). D’après l'Institut national de recherche spatiale (INPE), 75336 feux de forêt ont été enregistrés au Brésil entre janvier (date de l’investiture de Bolsonaro) et le 21 août – soit 84% de plus que sur la même période l'an dernier. En cause notamment: la déforestation pour laisser place aux monocultures, à l’élevage intensif, aux sociétés minières et à la sécheresse. Les dirigeants présents au sommet du G7 à Biarritz du 24 au 26 août ont promis de débloquer 20 millions de dollars en urgence… que Jair Bolsonaro a refusé au nom de la souveraineté nationale et en attendant des excuses de son homologue français qui l’a accusé d’avoir menti sur le respect des engagements environnementaux du Brésil. Pendant ce temps, le poumon de la planète continue à brûler.