Les femmes en ont marre de pédaler pour l’égalité

Une équipe d'Unia avec un gros vélo rose et une banderole sur laquelle on peut lire: Marre de pédaler pour l'égalité.
© Neil Labrador

L’équipe de choc d’Unia au Tour de Romandie...

A l’occasion de l’étape du Tour de Romandie à Morges, Unia a rappelé, lors d’une action colorée, l’importance de se mobiliser le 14 juin prochain pour obtenir, enfin, l’égalité

Le 2 mai, le Tour de Romandie faisait escale à Morges. Unia Vaud a profité de cet événement rempli de testostérone pour remettre la question des femmes et de l’égalité au centre des préoccupations. C’est ainsi qu’un immense vélo rose en papier mâché trônait à l’arrivée de l’étape, à l’Hôtel de Ville, accompagné de la banderole: «Marre de pédaler pour l’égalité!». Des centaines de tracts ont également été distribués aux personnes présentes afin de les sensibiliser aux inégalités dont sont victimes les femmes. «23 ans après l’adoption de la loi sur l’égalité et 38 ans après l’inscription de l’égalité dans la Constitution fédérale, force est de constater que les femmes restent discriminées à plusieurs égards», ont souligné les syndicalistes en T-shirts violets, à l’occasion de cette action symbolique haute en couleur.

Pour rappel, aujourd’hui, les femmes gagnent en moyenne 20% de moins que les hommes et sont plus nombreuses à travailler dans les secteurs les plus précaires. La Suisse ne dispose toujours pas d’un congé parental, ce qui ne permet pas une répartition équitable des tâches. Une femme sur dix perd son emploi au retour de son congé maternité. Et enfin, une fois à la retraite, dans leur grande majorité, les femmes touchent une rente qui ne leur permet pas de vivre dignement.

Pour toutes ces raisons et pour que la donne change durablement, Unia appelle à une mobilisation massive à la Grève des femmes le 14 juin prochain pour réclamer du respect, du temps et de l’argent!