L’usine Gardy ressuscite le temps d’une exposition

Organisation du travail à l’usine Gardy en 1956: le planning.
© Fonds Gardy

Organisation du travail à l’usine Gardy en 1956: le planning.

La Bibliothèque de Genève consacre une expo de photos à la défunte entreprise et à ses travailleurs

Jusqu’au 26 octobre, la Bibliothèque de Genève nous propose une plongée dans le quotidien ouvrier du XXe siècle. L’exposition «Travailler à l’usine» présente une sélection de clichés pris entre 1918 et 1958 chez Gardy. Spécialisée dans la fabrication de matériel électrique, cette entreprise a exploité jusqu’en 1975 un site sur les terrains de l’ancien vélodrome de la Jonction, qui a employé jusqu’à 800 personnes dans les années 1960. En 1997, alors que la société rejoignait le giron du groupe ABB, le mécanicien de précision et président de la commission du personnel, Vincent Kessler, et un ancien directeur, Marc Winiger, ont pris l’initiative de sauver le fonds photographique de Gardy. Six cents images ont été transmises au Collège du travail, qui les a inventoriées et numérisées. Commandés par la direction aux photographes Max Kettel et Albert Grivel, ces clichés rendent compte du processus de production, ils montrent des ouvriers et des ouvrières s’activant sur des presses, des fraiseuses et des tours ou dans des ateliers de conditionnement. D’autres images nous entraînent dans les bureaux et les lieux destinés aux pauses. Une vue du service de planification, avec des murs couverts d’étiquettes, est frappante: voilà comment on gérait les plannings avant l’arrivée de l’ordinateur. Certes les revendications du personnel ne sont pas prises en compte dans ce travail photographique, même si l’on voit la commission ouvrière rencontrer le patron. Dans ces locaux lumineux et bien rangés, où les travailleurs sont très appliqués, transparaissent pourtant, en filagramme, la pénibilité et la monotonie du travail, en particulier pour les femmes qui semblent exclues des postes à responsabilité et séparées des hommes jusque dans les années 1950. Cet accrochage a cependant le mérite de mettre le monde de l’usine à l’honneur et de révéler un pan trop méconnu de notre patrimoine.

Soirée le 19 septembre

En marge de l’expo, une soirée exceptionnelle est prévue le 19 septembre dès 18h dans la salle Ami Lullin de la Bibliothèque de Genève avec, notamment, les témoignages de Vincent Kessler, Ernst Fuhrer, ancien chef d'équipe et vice-président de la commission du personnel de Gardy, et Fabienne Kühn, ancienne membre du comité directeur d’Unia.

«Travailler à l’usine. Photographies de l’entreprise Gardy (1918-1958)», du lundi au vendredi de 9h à 18h, samedi de 9h à 12h, jusqu’au 26 octobre, 1er étage de la Bibliothèque de Genève (Promenade des Bastions), entrée libre. Conférence le jeudi 19 septembre de 18h à 19h15, puis vernissage officiel de l’expo. Informations sur: collegedutravail.ch