Michela Bovolenta et ses camarades distinguées

Michela Bovolenta prix Courrier
© Cédric Vincensini / Le Courrier

La syndicaliste Michela Bovolenta et le collectif «Grève des femmes» se sont vus décerner le 17 novembre dernier à Genève le Prix Courrier des droits humains. Depuis 1986, cette distinction honore tous les deux ans une personne représentant une association ou un groupe engagé pour un monde plus juste. Secrétaire centrale du Syndicat des services publics et coprésidente de la commission féminine de l’Union syndicale suisse, Michela Bovolenta est l’une des chevilles ouvrières de la grève générale prévue le 14 juin 2019 en Suisse en faveur de l’égalité salariale. «Je partage ce prix avec vous toutes, car ce n'est qu'ensemble que nous ferons cette grève féministe et des femmes», a déclaré peu après la lauréate sur les réseaux sociaux. Plus motivé que jamais, le collectif, rejoint par de nombreuses militantes de tous les cantons, vient d’ouvrir un site internet (grevefeministe2019.ch). Le Prix Courrier 2018 a été remis à l’occasion d’une soirée marquant les 150 ans du journal Le Courrier. Plus de 2000 personnes ont afflué à la salle communale de Plainpalais pour témoigner de leur attachement à ce quotidien progressiste.