Neuchâtel: le Grand Conseil soutient la grève des femmes

Le Grand Conseil neuchâtelois appelle la population à participer à la Grève des femmes. Constatant que «l’égalité n’est pas atteinte dans les faits» et que la précédente grève de 1991 «a permis plusieurs avancées, telles que le bonus éducatif dans l’AVS, une assurance maternité pour toutes, la dépénalisation de l’avortement et la Loi fédérale sur l’égalité entre femmes et hommes», une résolution approuvée très largement mercredi dernier invite chaque Neuchâteloise et chaque Neuchâtelois à participer «à sa manière et dans la mesure de ses possibilités» à la mobilisation du 14 juin. «Notre société doit changer, des mesures, des moyens, des décisions politiques doivent être prises pour plus d’égalité», a plaidé l’auteure de la proposition, la députée Martine Docourt, par ailleurs coprésidente des Femmes socialistes suisses. En février, le Parlement jurassien avait également voté une résolution appuyant la grève.