«Non aux cadeaux fiscaux pour les familles aisées!»

Le Parti socialiste lance un référendum, soutenu entre autres par l’Union syndicale suisse et les Verts, contre des déductions fiscales pour enfant dans l’impôt fédéral direct

«La majorité de droite de l’UDC, PLR et PDC a décidé d’augmenter les déductions pour enfant de 6500 à 10000 francs. Ce qui est vendu comme un soutien aux familles n’est qu’un cadeau pour les personnes les mieux rémunérées. Ce ne serait que celles et ceux qui n’en ont pas besoin qui bénéficieraient de ces déductions sur l’impôt fédéral direct.» Le Parti socialiste (PS) a dès lors lancé, début octobre, un référendum contre la modification de la Loi fédérale sur l’impôt fédéral direct intitulé «Non aux cadeaux fiscaux pour les familles aisées!». Le PS dénonce le fait que cette mesure «profiterait surtout aux familles dont le revenu est supérieur ou égal à 150000 francs» et bien davantage encore pour celles dont les revenus se situent au-dessus de 300000 francs par an. Et de rappeler que 44% des familles ne paient pas d’impôt fédéral direct, leur revenu étant trop bas. «Les familles de la classe moyenne ne recevraient que les miettes de ce cadeau fiscal. Mais ils en paieraient la facture, car les recettes de la Confédération diminueraient. Et si les réductions de primes devaient encore diminuer et les tarifs des crèches augmenter, ces familles de la classe moyenne seraient alors les premières touchées.» Le coût estimé de la mesure: 350 millions de francs par année dont 74 millions à la charge des cantons.

L’Union syndicale suisse renchérit: «Ce qui a été présenté comme un allègement pour les familles n’est en fait rien d’autre qu’un joli bonus offert aux parents riches.» Et les Verts d’appeler aussi à une politique familiale durable et sociale: «Ces 350 millions de francs devraient plutôt être investis dans les allocations familiales ou un congé parental.»

Pour le Parti socialiste, cet argent pourrait être utilisé directement pour réduire les tarifs des crèches et les primes d’assurances maladie qui pèsent sur les familles. La récolte des 50000 signatures nécessaires au dépôt du référendum a cours jusqu’au 16 janvier 2020. Les citoyens devraient avoir ainsi la possibilité de se prononcer dans les urnes l’année prochaine.

Plus d’informations sur: stop-cadeaux-fiscaux.ch