Première victoire pour le personnel de vente à Nyon

Remise des signatures à la Municipalité.
© Neil Labrador

3554 signatures ont été déposées à Municipalité de Nyon, presque 80% de plus que nécessaire!

Le référendum contre l’ouverture des commerces le samedi jusqu’à 19h a abouti, avec un nombre record de signatures

Il en fallait 2006. Finalement, 3554 signatures ont été déposées auprès de la Municipalité de Nyon le 27 juin dernier, soit presque 80% de plus! Des paraphes exigeant un référendum sur le prolongement de 18h à 19h de l’ouverture des magasins le samedi dans la cité de La Côte. «C’est un magnifique succès! Pour le personnel d’abord, et pour le comité référendaire et Unia qui a assuré la logistique, se réjouit Komla Kpogli, secrétaire syndical. C’est aussi un très beau message envoyé par la population nyonnaise. Contrairement à ce que prétend la Société industrielle et commerciale (SIC), les habitants ne souhaitent pas cette ouverture prolongée. Ce n’est pas une heure supplémentaire le samedi qui empêchera les clients d’aller faire leurs courses en France voisine.»

Le syndicaliste salue l’immense engagement des vendeuses et des vendeurs dans la récolte de signatures qui aura duré un mois. Sous le mot d’ordre «Touche pas à mon samedi!», des stands fixes ont été installés en ville, puis des tournées ont été réalisées dans les quartiers et devant les magasins. Le personnel a aussi pu recueillir des signatures dans certains commerces. Les vendeuses et les vendeurs ne veulent pas sacrifier une heure supplémentaire de leur week-end déjà écourté. Ils souhaitent eux aussi pouvoir profiter un peu de leur famille le samedi. Une fermeture à 19h impliquant un départ du travail à 19h30, voire plus tard. Le 14 juin, lors de la grève des femmes, le personnel l’avait dit haut et fort dans une manifestation ayant réuni plus de 120 personnes (ici) dans les rues de Nyon.

Le comité référendaire, composé de vendeuses et de vendeurs, d’Unia, du Parti socialiste, des Verts et du POP, a salué cette première victoire, étape nécessaire pour faire reculer les autorités sur le prolongement de l’horaire du samedi. Il profitera de la pause estivale pour préparer la campagne référendaire. «Ces 3554 signatures sont un message clair et augurent d’une bonne campagne. Elle s’annonce intense, mais nous sommes sereins», ajoute Komla Kpogli. La votation aura lieu probablement en septembre ou octobre. Le syndicaliste appelle déjà tous les Nyonnais, suisses et étrangers ayant le droit de vote, à participer au scrutin en solidarité avec le personnel de vente.