Reconnaissance des salariés expérimentés

Coop augmentera sa masse salariale de 1% l’an prochain. Un quart de cette hausse récompensera les salariés avec plusieurs années d’ancienneté. Raison pour laquelle Unia a accepté ce résultat

Le groupe professionnel Coop d’Unia a approuvé, le 21 octobre dernier, les résultats des négociations avec le grand distributeur. Une ratification qui n’a toutefois de loin pas fait l’unanimité, les représentants latins, formant un tiers de l’assemblée, s’y étant opposés. Quoi qu’il en soit, les résultats obtenus après trois rounds de pourparlers rythmés de longs débats portent sur une augmentation de la masse salariale de 1% en 2020. «Cette hausse profitera à au moins deux tiers des salariés. Le 0,75% de l’augmentation sera réparti de manière individuelle et le quart restant sera prioritairement destiné aux collaborateurs avec des bas salaires comptabilisant plusieurs années d’ancienneté, précise Arnaud Bouverat, membre de la direction du secteur tertiaire à Unia. C’est à cette unique et dernière condition que les membres du groupe professionnel Coop d’Unia ont accepté cette issue.» Cette part réservée aux employés les plus fidèles reste modeste, concède le syndicaliste, mais elle s’avère indispensable pour juguler la perte du pouvoir d’achat de nombre d’employés. Et Arnaud Bouverat de préciser qu’Unia a demandé toute la transparence sur cette distribution et tirera un bilan de l’exercice. En se contentant de cette solution, le syndicat entend aussi donner un signal positif à l’enseigne et ainsi l’encourager, l’an prochain, à faire un pas à son tour en privilégiant une majoration pour tous. «Nous maintenons qu’une hausse générale est nécessaire pour couvrir le renchérissement. Cette ligne est largement soutenue au sein du personnel comme l’a montré la consultation que nous avons menée auprès de 1238 salariés: 56% des sondés souhaitent une augmentation purement générale, plus de 20% des majorations ciblées partiellement ou totalement sur l’ancienneté. Cette hausse structurelle est donc un pas dans la bonne direction. Le prochain round salarial doit permettre une progression générale des salaires pour tous. Coop en a les moyens.»

Unia souligne encore son engagement pour l’égalité salariale. En lien avec la grève des femmes du 14 juin, il a adressé une liste de mesures visant à faire barrage aux discriminations. Parmi ces dispositions: un contrôle transparent des rémunérations avec les partenaires sociaux, la fin des différenciations des temps partiels en matière de promotion et de formation ou encore une amélioration du règlement contre le harcèlement au travail. Ces propositions feront dès cet automne l’objet de discussions...