Report de la votation du 17 mai

Mercredi dernier, le Conseil fédéral a décidé de reporter la tenue de la votation populaire du 17 mai prochain sur l’initiative de résiliation de l’UDC en raison de la propagation du Covid-19 et de l’absence de possibilités de mener une campagne permettant à tous les citoyens de se forger une opinion. Il indique qu’en 1951 déjà, le gouvernement fédéral avait été contraint de renoncer à la tenue d’un scrutin, en raison d’une épizootie de fièvre aphteuse. Le Conseil fédéral a également suspendu de manière temporaire les délais de récolte de signatures pour les initiatives populaires et les référendums en cours.

Dans un communiqué, l’Union syndicale suisse (USS) prend acte du report de la votation et indique qu’elle «combattra en temps voulu une initiative dangereuse pour les salariées et les salariés». Pour la faîtière syndicale, «la priorité va évidemment au combat contre la pandémie et contre les conséquences de la situation actuelle pour les travailleuses et les travailleurs en Suisse». Elle rappelle qu’elle avait déjà entamé la campagne contre l’initiative demandant la résiliation des accords bilatéraux en présentant ses lignes directrices: «Aussitôt que la Suisse sera sortie de la crise et que les conditions pour une véritable formation de l’opinion seront de nouveau données, l’USS sera prête à s’engager pour défendre les intérêts des salariés contre la remise en question de leurs droits et de leurs protections.»