Solidarité avec les grévistes français

Rassemblement de soutien à Genève.
© Neil Labrador

A l’initiative de Solidarités, un rassemblement de soutien au mouvement social contre la réforme des retraites en France a rassemblé une vingtaine de personnes mercredi à Genève. «Macron comme PV2020, c’est non!», pouvait-on lire sur l’une des pancartes brandies. Témoignant de leur solidarité envers les grévistes en lutte depuis le 5 décembre dernier, dénonçant les violences policières, deux orateurs, Pierre Bayenet et Sébastien Bertrand de Solidarités, ont critiqué le système de retraites fondé sur la capitalisation et plaidé pour la répartition. Le projet du gouvernement Philippe-Macron, qui vise notamment à calculer les rentes sur l’ensemble de la carrière et non plus sur les meilleures années, ainsi qu’à repousser l’âge de départ de 62 à 64 ans, est maintenant entre les mains de l’Assemblée nationale, qui doit l’examiner dès le 17 février. Le syndicat Unsa-RATP a appelé les salariés à se mobiliser massivement ce jour-là, avec pour objectif un «lundi noir dans les transports». «On est loin d'être à la fin du mouvement», a déclaré jeudi dernier le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, à l’issue de la neuvième journée d’action, qui a vu 130000 personnes défiler à Paris selon le syndicat. Outre le 17 février, une nouvelle journée de convergence de grèves et de manifestations est d’ores et déjà prévue pour le 20 février.