Solidarité avec les travailleurs du sexe

Dans le contexte de pandémie de coronavirus, le Collectif femmes Valais a ouvert une cagnotte de soutien en faveur des travailleuses du sexe et de leurs homonymes masculins. But poursuivi: pallier le manque cruel de biens de premières nécessités et d’accès au logement pour cette catégorie de personnes qui, avant la crise sanitaire déjà, se trouvait dans une situation vulnérable. Et alors qu’elle n’est plus autorisée à exercer son activité depuis le 16 mars dernier. Les fonds récoltés seront transmis à l’association BellaDonna de Promotion Santé Valais qui se chargera de les remettre aux destinataires sous forme de bons dans des commerces alimentaires ou d’aides d’urgence spécifiques. A noter que cette dernière organisation a, de son côté, entrepris des démarches administratives pour que les travailleurs du sexe puissent être soutenus par l’assurance perte de gains et les centres médicosociaux. Ce processus prenant un certain temps, le Collectif femmes Valais a décidé d’agir sans attendre, car «c’est maintenant qu’elles et ils sont le plus en proie à la précarité et ont besoin de nous».