Stop aux violences faites aux femmes!

Flyer de la campagne "Violence Basta!"
© DR

L’association Ademag et ses partenaires lancent à Genève la campagne «Violence Basta!», un projet vidéo visant à informer et à conseiller les femmes victimes de violences dans leur couple

Genève n’est pas épargnée par les violences conjugales. D’après l’OCSTAT, en 2018 près d’une infraction sur deux dans le canton concernait des violences domestiques, dont 85% des victimes étaient des femmes. La crise sanitaire n’a rien arrangé. Pendant le premier semi-confinement, les appels de victimes ont explosé, et le phénomène se reproduira sans doute lors de cette seconde vague. Pour lutter contre ce fléau et à la veille de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes le 25 novembre, l’Association de femmes migrantes Ademag, aux côtés de sept autres associations militantes de femmes engagées, lance aujourd’hui sa campagne «Violence Basta!»

Outils pour se libérer

Cette campagne d’information et de sensibilisation se décline sous la forme de 33 vidéos d’une minute et demie, tournées par des activistes en onze langues différentes, notamment en français, espagnol, italien, portugais ou encore arabe et russe. Les différents scénarios tentent de donner des conseils et de répondre à des questions telles que: «La violence, c’est quoi?», «Que faire si une femme est victime de violence et n’a pas de permis de séjour?» ou encore «Comment agir si l’une de nos amies est victime de violence conjugale?».

Le but? Donner à ces femmes mais aussi à leurs proches des informations claires et pratiques dans leur langue maternelle, notamment les contacts des institutions et des associations pouvant leur venir en aide. «Notre campagne cherche discrètement à entrer dans la sphère privée de la violence, explique Luz Marina Cantillo, directrice d’Ademag. Dans le cadre d’une étude effectuée entre 2016 et 2018, nous avons observé le phénomène de la violence conjugale avec un échantillon des femmes migrantes et compris qu’elles sont nombreuses à vivre la violence de manière invisible pendant une longue période, sans parvenir à en sortir et sans être repérées par les professionnels de la santé.» «Violence Basta!» entend remédier à cela.

Informations pratiques

Les vidéos seront rendues publiques sur la chaîne YouTube d’Ademag à partir d’aujourd’hui, mercredi 18 novembre 2020.

www.ademag.org

Contact: info [at] ademag.org