Théâtre: le populisme en question

La comédienne Irène Jacob sur scène. Derrière elle un film présentant des Gilets jaunes est projeté.
© Mathilda Olmi / Théâtre Vidy-Lausanne

Retour à Reims, c’est d’abord un livre. Celui de Didier Eribon, mêlant confessions et analyse sociologique. Qui a donné lieu ensuite à une version cinématographique. Et aujourd’hui, à une pièce de théâtre à l’affiche de Vidy, à Lausanne, jusqu’au 15 juin. La mise en scène est signée Thomas Ostermeier. Sur les planches: une actrice fameuse, Irène Jacob (entourée des interprètes Blade MC Alimbaye et Cédric Eeckhout), et des questions essentielles face aux mécanismes d’exclusion d’une partie de la population et à «la réalité d’une classe ouvrière auparavant communiste qui, oubliée et privée de ses droits, a rejoint la droite populiste et le Front national. Comment les choses sont-elles arrivées là? Quelle est la responsabilité de la gauche? Qui défend encore aujourd’hui le projet humaniste et progressiste? Où et comment ont disparu les représentations de la classe ouvrière?» Une pièce qui mêle jeu de scène et images filmées, rapport à soi et à la société.

Théâtre Vidy-Lausanne (Jaques-Dalcroze 5), du 28 mai au 15 juin, 20h. Réservations et infos: vidy.ch

Code promo pour les membres du syndicat Unia (entrées à 18 francs au lieu de 45 francs): RAR1819O