Un pas supplémentaire vers le transfert de la route au rail

«Dans l'intérêt du climat, des personnes et du trafic, il faut appliquer sans délai les décisions du Conseil fédéral», a déclaré le secrétaire syndical SEV Philipp Hadorn, au lendemain de la décision du gouvernement de renforcer le transfert du trafic de marchandises transalpin de la route au rail. Le SEV, Syndicat du personnel des transports, demande aussi le développement «dans un futur proche» de mesures visant à favoriser le transfert du trafic intérieur.

Dans un communiqué, le SEV «salue le fait que le Conseil fédéral reconnaisse la nécessité d'adopter encore d'autres mesures pour atteindre les objectifs de transfert du trafic». Il considère également les dispositions proposées le 13 novembre comme appropriées, notamment l’abaissement des prix du sillon et l’adaptation de la RPLP, la redevance sur le trafic des poids lourds. «L'intensification des contrôles des camions est aussi une mesure importante», remarque le secrétaire syndical, et le SEV de préciser: «Les résultats des contrôles effectués jusqu'ici sont consternants, s'agissant surtout du respect des mesures de sécurité et des conditions de travail.»

Si les mesures annoncées satisfont le syndicat, d’autres moyens sont encore nécessaires pour que le transfert du trafic de la route au rail réponde à la volonté populaire, estime le SEV, pour qui les conditions-cadres du transfert à l’intérieur du pays doivent aussi changer rapidement. Et de souligner: «L'évolution du démantèlement chez CFF Cargo montre qu'une correction de cap est vraiment nécessaire.»