Les travailleurs des plateformes, ces oubliés

Téléphone portable ouvert sur une application de livraison de repas.
© Thierry Porchet

Si les chauffeurs Uber sont pratiquement à l’arrêt, les livreurs de repas et de nourriture ne connaissent pas la crise.

Entre perte de revenu et exposition aux risques de contamination, les chauffeurs VTC et les livreurs à deux roues sont aussi victimes de la crise du coronavirus