Une convention modèle
Les syndicats Unia et Syna et la direction de Syngenta Monthey viennent de renouveler la CCT. Avancées sociales exemplaires

Ravis! Au terme des sept séances de négociations, Unia et Syna se sont entendus avec la direction de Syngenta Monthey pour le renouvellement de la Convention collective de travail (CCT), qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain. La satisfaction est d'autant plus grande que les parties en présence sont parvenues à un accord innovant sur plusieurs points. Parmi ces derniers, la reconnaissance de la pénibilité du travail en équipe pour les salariés âgés de 50 ans et plus. Reconnaissance qui se traduira par l'octroi de jours de congé supplémentaires. «C'est une très bonne chose», estime Blaise Carron, responsable local de la branche pour Unia. «Cet état de fait favorisera l'ouverture de pourparlers en faveur de la retraite anticipée. Idéalement celle-ci devrait pouvoir se prendre à 58 ans», renchérit le syndicaliste précisant que cet objet sera le prochain cheval de bataille d'Unia.
La nouvelle CCT présente encore de nombreux avantages, tenant notamment compte d'un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Le congé de maternité payé passe ainsi à 18 semaines. La CCT prévoit par ailleurs un congé payé de paternité de six jours ouvrables. Idem en cas d'adoption et ce, bien entendu, aussi pour les mamans. Deux jours de congé supplémentaires sont aussi accordés, portant, pour tous, les vacances à cinq semaines au minimum et jusqu'à six semaines selon l'âge. «Un changement bienvenu, le nombre de jours de vacances ayant stagné depuis des années.» Blaise Carron souligne encore les augmentations substantielles de primes d'équipe et les engagements pris sur la question des travailleurs temporaires. «Beaucoup de contrôles seront effectués sur les durées des missions. L'entreprise devra rendre des comptes. Si des postes se créent, les temporaires seront par ailleurs engagés prioritairement.» A noter encore que des mesures seront prises contre le dumping salarial. Valable cinq ans, la nouvelle CCT a été plébiscitée par le personnel. «Elle valorise le partenariat social» note, content, le responsable d'Unia. Les parties signataires relèvent d'ailleurs «le climat de confiance et de respect mutuel» qui a prévalu tout au long des discussions.
Leader mondial de l'agro-industrie Syngenta emploie à Monthey quelque 800 personnes. 470 d'entre elles sont au bénéfice de la CCT, les autres étant soumises à des contrats individuels. Le caractère exemplaire de l'accord conclu n'est pas étranger aux taux de syndicalisation du personnel, de l'ordre de 30% environ. Engagement pour le moins payant...

Sonya Mermoud

 

Edition n° 40 du 1 octobre 2008

 
Imprimer l'article
 
Haut de la page