LN Industries: non aux licenciements
Les travailleurs de Champagne se sont réunis en assemblée et ont mandaté Unia

Ils doivent signer une feuille de confidentialité... et informer leurs collègues des licenciements prévus par la direction! Telle est la situation dans laquelle ont été placés les membres des commissions d'entreprise de LN Industries SA à Genève et à Champagne dans le canton de Vaud. L'objectif de la direction est clair: que les licenciements prévus se passent le plus discrètement et le plus rapidement possible! Spécialisée dans la production de tubes pour l'automobile ou des briquets et stylos de luxe, l'entreprise compte licencier, en août encore, 30 personnes sur ses 90 employés de Genève et 15 sur les quelque 130 salariés de Champagne.
Mais, grâce à l'intervention du syndicat Unia, la manœuvre n'a pas pris. Mercredi 19 août, une assemblée du personnel s'est tenue à Champagne. Une large majorité des employés présents a mandaté le syndicat pour les représenter. Ils exigent qu'aucun licenciement n'ait lieu en août et que la procédure de consultation soit prolongée en septembre. Car pour l'heure, pratiquement aucun chiffre n'a été fourni par la direction. Les revendications ont été confirmées par une nouvelle assemblée réunie vendredi dernier dans les locaux de l'entreprise, ce qui avait été refusé dans un premier temps. 85 travailleurs étaient présents. «Il y avait un bon climat. Les gens ont confiance dans le fait que si on agit, on peut obtenir quelque chose», relève Pierre-André Charrière, secrétaire syndical Unia à Yverdon. Le jour même, les deux commissions du personnel rendaient un rapport intermédiaire à la consultation et réclamaient également sa prolongation en septembre.
Hier, mardi, devait avoir lieu une rencontre entre l'entreprise, les commissions du personnel, Unia et Swissmem, l'association patronale. Le personnel de Champagne a prévu de se revoir aujourd'hui 26 août, alors qu'à Genève, Unia soutient les démarches entreprises et coordonnera ses actions avec celles décidées dans le canton de Vaud.

SH

 

Edition n° 34 du 26 août 2009

 
Imprimer l'article
 
Haut de la page