Magasins valaisans: vigilance !
Unia va exercer une suveillance accrue des ouvertures des magasins valaisans en fin d'année

Avec la modification de la législation fédérale, les magasins valaisans peuvent ouvrir et occuper du personnel un dimanche par année. Certaines communes ont déjà recouru contre cette possibilité, comme Martigny par exemple, qui a ouvert le dimanche 26 juillet lors du passage du Tour de France. Elles ne pourront dès lors ouvrir une deuxième fois. Des commerces dans d'autres villes du canton ouvriront le dimanche 20 décembre. Cette ouverture dominicale s'accompagnera de nocturnes le vendredi 18, le lundi 21 et/ou le mercredi 23 décembre, en fonction des lieux.
Dans un laps de temps très court, on assistera donc à une grande extension des ouvertures des magasins. Unia rappelle que l'emploi de personnel pendant ces périodes exceptionnelles peut se faire uniquement sur une base volontaire. Par ailleurs le syndicat demande que les horaires respectent les plages de repos prévues à l'article 15a de la loi sur le travail afin que le personnel n'arrive pas sur les genoux aux fêtes. Il en appelle à la responsabilité des grandes surfaces et exercera un contrôle scrupuleux des horaires de travail. Unia invite par ailleurs les employés qui auraient des doutes sur cette question à lui soumettre les horaires proposés pour contrôle.
Le syndicat rappelle aussi le respect de l'accord social et de compensation accompagnant la loi valaisanne sur l'ouverture des magasins, qui définit les suppléments salariaux, et son article 4, qui permet aux personnes ayant des responsabilités familiales d'être dispensées de travail après 18h30 en cas de nocturnes.
A travers cette démarche, Unia n'entend pas culpabiliser les consommateurs, mais plutôt s'assurer que le chiffre d'affaires généré pendant cette période par les grandes surfaces, ne se fasse pas sur le dos du personnel de la vente, déjà faiblement rémunéré et travaillant dans des conditions difficiles.

L'ES

 

Edition n° 48 du 2 décembre 2009

 
Imprimer l'article
 
Haut de la page