Hausse de salaire pour tous les employés de Coop
Après de difficiles négociations avec la direction, Unia et les autres syndicats ont obtenus une augmentation des salaires

L'ensemble du personnel de Coop, soit presque 37000 employés, aura droit à une augmentation en 2013 grâce à l'accord salarial négocié entre la direction du groupe bâlois et les syndicats, dont Unia. Ces derniers ont obtenu trois améliorations notoires. D'abord, une hausse générale des salaires de 0,6%. Ensuite, des augmentations individuelles de 0,4%, en priorité pour les femmes présentant des arriérés de salaire et pour les employés de longue date. Et enfin, les salaires minimums passeront de 3700 à 3800 francs pour les employés non qualifiés et de 3800 à 3900 francs pour les employés avec deux ans d'apprentissage. Au total, cela représente une progression des salaires de 1,1% en moyenne, mais étant donné le renchérissement négatif de -0,4%, la hausse des salaires réels atteint les 1,5%. «Au début, nous avions demandé plus mais l'accord conclu est bon en soi, et le groupe professionnel Coop d'Unia l'a ratifié à l'unanimité après une discussion engagée», se réjouit Vania Alleva, membre du comité directeur d'Unia et responsable du secteur tertiaire. Lors de ces négociations, les syndicats avaient aussi fortement insisté sur la nécessité d'augmenter les budgets liés au personnel afin que les hausses salariales ne soient pas compensées par des réductions d'effectifs pour réaliser des économies. «La direction de Coop nous a garanti que les budgets des régions seront revus à la hausse», confirme la syndicaliste.
Vania Alleva voit dans cet accord un signal positif pour les autres négociations salariales: «Il s'agit d'un signal clair, montrant à toutes les entreprises ainsi qu'aux associations patronales que des hausses de salaire sont nécessaires et possibles cette année.»

Négociations sur la CCT en 2013
Unia s'attelle maintenant à préparer les nouvelles négociations en vue du renouvellement de la Convention collective de travail (CCT) Coop, qui expire fin 2013. Dans ce cadre, Unia invite tous ses membres et les employés du groupe à s'exprimer sur leurs revendications et les améliorations qu'ils jugent nécessaires à apporter à la nouvelle CCT. Des débats seront organisés par le syndicat dans toutes les régions. 


Manon Todesco

 

 

Edition n° 45 du 7 novembre 2012

 
Imprimer l'article
 
Haut de la page