Renforcement de l'impact syndical chez Philip Morris
Unia et les représentants du personnel obtiennent la tenue de 2 journées d'information syndicale dans l'entreprise

Unia organisera les 22 et 25 juin prochains deux journées d'information syndicale chez le cigarettier Philip Morris Production (PMP) à Neuchâtel-Serrières. «La direction a été d'accord de mettre à disposition un local à l'intérieur de l'entreprise pour permettre au syndicat et aux membres du comité syndical interne de faire leur travail correctement et sans entraves», se félicite Pascal Crespin, responsable de ce dossier à Unia Région Neuchâtel. «Nous pourrons ainsi toucher une bonne partie des 700 personnes qui travaillent sur le site.» Cette nouvelle figurait en bonne place au menu de l'assemblée générale Unia du Groupe tabac Philip Morris qui s'est tenue le 24 mars dernier à Cortaillod.
L'assemblée a réuni environ 80 participants, lesquels ont réélu en bloc le comité syndical de l'entreprise. Ce comité, avec Unia, est l'artisan de la convention d'entreprise (accord sur le statut collectif des employés) dont on rappelle qu'elle prévoit notamment un congé maternité de 22 semaines, des congés d'adoption d'un mois, dix jours fériés payés et diverses primes.
L'assemblée a été marquée par les allocutions de Manuel Wyss, responsable national Unia de la branche chimie et pharma, de Catherine Laubscher, secrétaire régionale d'Unia Région Neuchâtel ainsi que de Yves Defferrard, figure de proue du syndicat dans la lutte pour le sauvetage de Novartis dans le canton de Vaud.


Pierre Noverraz

 

Edition n° 14/15 du 4 avril 2012

 
Imprimer l'article
 
Haut de la page