Fonction publique: victoire syndicale à Genève

Après des années de luttes, les fonctionnaires et leurs syndicats auront eu raison du projet SCORE. Fin février, le Conseil d’Etat genevois a annoncé son abandon. Une nouvelle dont le Syndicat des services publics (SSP) se félicite. «Ce coûteux projet de réévaluation des fonctions a toujours été combattu par notre syndicat, d'une part parce que trop de fonctions étaient revues à la baisse parmi les bas salaires et, d'autre part, à cause de son opacité», réagit-il dans un communiqué de presse.

Le projet SCORE ayant eu pour autre conséquence le blocage depuis dix ans de la réévaluation des différents postes, un bon nombre de salariés dans les secteurs du social, de la santé ou encore de l'enseignement sont toujours en attente d'une revalorisation de leurs emplois depuis plusieurs années. «Dès lors, le SSP exige une réévaluation de ces métiers dans les plus brefs délais et appelle le personnel à se mobiliser.»

Le SSP dit rester attentif à l’«élaboration d’un nouveau système» voulu par le Conseil d’Etat: «Ce dernier aurait été bien inspiré d’écouter les revendications syndicales, cela aurait évité des dépenses inutiles.»