Grève pour l’avenir en ligne

Le 15 mai devait être une grande journée de manifestations baptisée «Grève pour l’avenir». Celle-ci a été lancée par les jeunes de la Grève du climat. Ces derniers ont réussi à coordonner de manière remarquable les mouvements écologiste, syndical et féministe. Une convergence des luttes coupée dans son élan, mais qui se réinvente. Au lieu d’une mobilisation dans la rue, la Grève du climat appelle ainsi à sonner l’alarme climatique à 11h59 le 15 mai, en faisant du bruit depuis chez soi. Il invite aussi à suivre le hashtag #ChallengeForFuture «pour débattre et discuter d’un futur sûr pour les humains et la planète». Une plateforme avec un jeu en ligne autour de l’environnement sera ouverte, et de nombreuses actions symboliques sont également prévues. Le collectif alerte: «Une chose est certaine: nous ne pouvons pas retourner à la normalité, car elle est aussi une crise!» Unia relaie également sur son site le report de la mobilisation prévue initialement, qui pourrait avoir lieu en automne, et souligne: «Surmonter la crise du coronavirus exige d’établir un lien étroit avec la crise climatique. Nous avons besoin d’une reconversion éco-sociale de la société et de l’économie!»