La lutte pour le climat continue

Manifestation à Lausanne pour le climat
©Neil Labrador

Pour la quatrième fois cette année, des milliers de personnes de toutes les générations ont à nouveau manifesté dans de nombreuses localités de Suisse pour exiger des mesures réelles contre le réchauffement climatique. A Lausanne (photo) plusieurs actions symboliques étaient prévues sur le parcours, mais des militants ont été arrêtés préventivement et «des craies confisquées», selon les organisateurs. «Nos actions se voulaient positives pour montrer comment une ville peut être belle», a déclaré l’un d’eux à l’issue du cortège sur la place de la Riponne. Soit sans publicité ni déchet, avec davantage de pistes cyclables et de zones piétonnes.

Plus largement, durant les dernières semaines, les villes de Bâle, Delémont et Olten, ainsi que le canton de Vaud ont déclaré l’état d’urgence climatique. Mais la mise en place de dispositions concrètes se fait attendre pour réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre. Dans la capitale vaudoise, un militant du mouvement Grève du climat a lancé au micro: «Le café éthique, la pâte à tartiner bio ou la douche de 3 minutes ne nous sauveront pas!» Appelant ensuite, au-delà des actes individuels, à s’unir et à réclamer des comptes à la centaine de multinationales qui émettent 70% des gaz à effet de serre, ainsi qu’aux banques suisses qui financent les responsables de la pollution dans le monde. Prochaine manifestation: le vendredi 24 mai.