Le Chili à l’écran

Affiche de l'événement.

En écho à la crise qui secoue le Chili, Ciné-Doc organise dans différentes salles romandes des soirées événementielles autour de la projection du film La Cordillère des songes. Couronné du prix du meilleur documentaire 2019 à Cannes, ce film est l’œuvre du réalisateur Patricio Guzmán. La Cordillère des Andes, repère incontournable constitutif de l’identité du Chili, est aussi une muraille dressée entre ce territoire et le reste du monde. Partant de cette chaîne de montagnes, cette terre inconnue qui symbolise son exil, l’auteur interroge le passé et le lien qui l’unit à son pays tout en rendant hommage à celles et à ceux qui sont restés et se sont battus contre la dictature. Après Nostalgie de la lumière (2010) et Le bouton de nacre (2015), l’homme poursuit son exploration de la géographie et de l’histoire de sa patrie, dans une fresque immense et hautement personnelle.

Le film, suivi d’échanges avec des spécialistes de ce pays, est à voir:

Le mercredi 15 janvier à 18h15 au cinéma Prado, à Bulle, en présence de Guillermo Valenzuela, directeur du Centre thérapeutique de jour de Givisiez et ancien travailleur social de rue au Chili qui, comme il le dit lui-même, a vécu tout ce que raconte Patricio Guzmán dans ses films.

Le jeudi 16 janvier à 19h30 au cinéma Urba, à Orbe, en présence de Bastien Genoux, auteur du film Me duele la memoria, qui donne la parole à des exilés ayant vécu le Chili d’Allende avant de quitter le pays après le coup d’Etat.

Le dimanche 19 janvier à 10h30 au cinéma La Bobine, au Sentier, en présence de Patricia Tondreau, musicienne chilienne, qui donnera avec Marine Meylan un concert à l’issue de la projection.