Terrain glissant pour le Centre sportif de Malley

Complexe sportif Vaudoise aréna.
© Neil Labrador

La nouvelle Vaudoise aréna destinée aux sports sur glace ne fait pas que des heureux. Le personnel a approché Unia pour se défendre.

Les employés de la Vaudoise aréna, complexe sportif de l’Ouest lausannois, dénoncent un sous-effectif chronique, une surcharge de travail et de fortes tensions avec la direction

«Bien sûr, il y a eu des retards dans les travaux, et une pression supplémentaire pour les Jeux olympiques de la jeunesse, mais pourquoi ont-ils attendu que des travailleurs tombent malades pour engager des temporaires? Le sous-effectif était patent depuis des mois.» Giorgio Mancuso, secrétaire en charge du tertiaire à Unia Vaud, ne cache pas sa surprise face à une histoire qu’il qualifie de «lourde». Le syndicat a rencontré en janvier la délégation du Conseil d’administration du Centre sportif de Malley (CSM), majoritairement en main des communes de la région lausannoise. Giorgio Mancuso résume les revendications du personnel, œuvrant dans la technique et l’administratif, qui a approché le syndicat: «Pour ces employés, ce n’est plus possible de travailler avec cette direction dont les comportements sont ultradéplacés à leur égard, que ce soit de la part du directeur ou du président du Conseil d’administration. Par ailleurs, les compensations pour le travail nocturne doivent être payées, rétroactivement, car cela fait des années que le CSM ne les verse pas et, de surcroît, n’a pas d’autorisation pour le travail de nuit. Nous demandons aussi l’arrêt des journées de 20 heures, illégales elles aussi, et la mise sur pied d’une CCT d’entreprise avec la création d’une délégation syndicale.»

Le malaise dure depuis des mois. En décembre, 11 employés sur 20 signent une lettre de plainte adressée au Service de l’emploi. Celui-ci les reçoit début janvier. S’ensuit la demande d’un audit externe par le conseiller d’Etat Philippe Leuba, en charge de l’Economie. Selon Le Temps, cinq collaborateurs sont actuellement en arrêt maladie et deux personnes auraient démissionné. Le quotidien écrit également que «Jean-Jacques Schilt, président du conseil d’administration, renouvelle sa pleine confiance envers Christophe Huybrechts», directeur depuis mai 2019, mais qu’il «admet néanmoins la problématique du travail de nuit effectué sans autorisation». Inauguré le 24 septembre 2019, le complexe omnisport de Malley accueille la plus grande patinoire de Suisse romande. Les Championnats du monde de hockey s’y dérouleront en mai.