Nº 36 02 septembre 2020

23 francs: le minimum du minimum pour Genève

Stand d'information Unia dans le cadre de la campagne pour le salaire minimum.
© Olivier Vogelsang

La campagne d’Unia et des autres syndicats pour le salaire minimum bat son plein à Genève où 10% de la population active, soit environ 30000 employés, dont deux tiers de femmes, gagnent moins de 4000 francs pour un plein-temps. La moitié de ces personnes touchent même un salaire inférieur à 3500 francs…

Le 27 septembre prochain, les Genevois devront se prononcer sur l’initiative des syndicats pour un salaire minimum cantonal de 23 francs de l’heure. Aujourd’hui, 10% de la population active du canton gagne moins de 4000 francs par mois. Difficile dans ces conditions de vivre dignement de son travail dans l’une des villes les plus chères du monde

Corriger les manquements

Infirmières en train de se munir de leur matériel de protection.

Amnesty International demande à Berne de mandater une étude pour connaître l’impact de la pandémie de coronavirus sur le personnel soignant. Unia s’est notamment associé à la démarche