horlogerie

L’industrie redoute une vague de licenciements

Soudeur au travail.
© Thierry Porchet

Inquiétude dans la branche des machines qui, avec près de 320000 collaborateurs, est le premier employeur industriel de Suisse. Au second semestre, alerte Swissmem, les entrées des commandes ont chuté de 19,5% par rapport à la même période de l’année précédente, le chiffre d’affaires de 19,7% et les exportations de 24,6%.

Plusieurs branches industrielles, comme les machines et l’horlogerie, sont durement frappées par la crise liée à la pandémie, les perspectives sur le plan de l’emploi sont sombres