taxis

Une nuit de travail à 2 francs l’heure...

Blazo Damjanovic au volant de son taxi.
© Thierry Porchet

«Au cours de ces dernières semaines, nous avons perdu plus de 80% de notre clientèle», indique Blazo Damjanovic.

Président du Groupement des taxis yverdonnois, Blazo Damjanovic témoigne de la situation prévalant dans sa profession en miroir avec la crise sanitaire