aide d’urgence

Aide sociale: un piège pour les travailleurs étrangers

Un homme tient à la main un permis B et un permis C.
© Olivier Vogelsang

Franchir la porte d’un bureau d’aide sociale lorsque l’on est titulaire d’un permis de séjour, c’est risqué… La crise du coronavirus met en lumière une mesure discriminatoire de la Loi sur les étrangers et l’intégration: la possibilité de rétrograder, voire de ne pas renouveler un permis de séjour à un étranger s’il touche une telle aide, et celle de refuser une demande de naturalisation. 

Le recours à l’aide sociale est un critère pour le renouvellement du permis de séjour ou l’octroi de la naturalisation. Or, la crise sanitaire jette de nombreux migrants dans une grande précarité