droits

Salaires minimums cantonaux en danger!

Militant maqué avec une pancarte "Coiffeur CHF 3300 francs".
© Thierry Porchet/archives

L’adoption de la motion Ettlin se traduirait par un appauvrissement des travailleurs dans plusieurs branches comme celle de la coiffure, de l’hôtellerie-restauration, des shops des stations-service ou encore de la sécurité et du nettoyage.

Nouvelle étape victorieuse pour la motion Ettlin, qui propose de faire prévaloir les conventions collectives de travail sur les salaires minimums cantonaux. Les syndicats dénoncent un sabotage