femmes

Stop à la précarisation au Mövenpick!

Action d'Unia avec des employées devant l'hôtel Mövenpick le 8 mars 2020.
© Eric Roset

Le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, des employées de l’hôtel Mövenpick à Genève ont dénoncé la précarisation grandissante de leurs conditions de travail.

Les employées, soutenues par Unia, dénoncent des violations systématiques de la convention collective et des dispositions légales. Une résolution demande l’ouverture urgente de négociations