maçons

«Ils veulent qu’on travaille toujours plus vite»

Le syndicaliste José Sebastiao informe les travailleurs de l’enquête menée par Unia.
© Neil Labrador

Le syndicaliste José Sebastiao informe les travailleurs de l’enquête menée par Unia. Durant la visite, les langues se délient. «On nous traite comme des chiens, c’est de pire en pire. Il n’y a plus de respect pour les maçons», explique un ouvrier.

Unia part à la rencontre des maçons sur les chantiers de Suisse pour les interroger sur la question de la pression des délais et ses conséquences. Reportage à Genève