Vaud

Eldora se plie au jugement

Condamnée à verser quatre mois de salaire à un ex-employé pour licenciement abusif, l’entreprise a d’abord voulu contre-attaquer au pénal, puis s’est ravisée pour débuter un dialogue social durable