Travail et climat, la convergence des luttes en débat le 21 avril

Manifestation pour le climat.
© Thierry Porchet

Manifestation organisée en septembre dernier à Neuchâtel.

Un mois avant la «Grève pour l’avenir», une journée d'action pour la justice climatique et la transformation sociale prévue le 21 mai, qui ambitionne de rassembler dans la rue travailleurs, syndicalistes et jeunes de la Grève du climat, Unia Neuchâtel organise une conférence sur le thème «Monde du travail et crise climatique, vers la convergence des luttes». Le syndicat a invité deux pointures à s’exprimer en visioconférence le 21 avril à 19h. Syndicaliste dans l'industrie chimique française et porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste, Christine Poupin abordera de front la question de la convergence entre lutte ouvrière et lutte pour le climat, en invitant à s’interroger sur les conditions de travail, le sens et la finalité du travail, notamment au travers d'un prisme féministe. Egalement français, le second orateur, Maxime Combes, est économiste, chargé de mission à l’Aitec, une association de solidarité internationale engagée pour la justice économique, sociale et écologique, et porte-parole d’Attac. Cet auteur de Sortons de l'âge des fossiles, manifeste pour la transition (Seuil, 2015) évoquera, pour sa part, la transformation de l'économie mondiale, en présentant quelques pistes pour articuler ambition écologique et justice sociale, reconversion industrielle et garantie pour les emplois.

Mercredi 21 avril à 19h sur Zoom: bit.ly/3fW4EOk

Possibilité de suivre la conférence sur grand écran dans les locaux d’Unia Neuchâtel, dans le respect des règles sanitaires, inscription auprès de Solenn Ochsner (078 640 90 96)