Déjà plus de 100000 signatures contre AVS 21!

A la moitié du délai de récolte, les référendaires ont obtenu plus du double des signatures requises. Un succès!

Clairement, il ne fait aucun doute que l'augmentation de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans ne fait pas l'unanimité au sein de la population. En moins de 50 jours, la large alliance composée de syndicats, partis politiques et collectifs féministes qui a lancé le référendum contre AVS 21 a récolté plus de 100000 signatures, soit deux fois plus que le nombre requis. Et ce malgré le froid et les restrictions sanitaires, se félicite l'Union syndicale suisse (USS) dans un communiqué de presse, qui décrit un succès «fulgurant». Ce n'est pas fini, les opposants à la réforme ont encore jusqu'au 20 mars pour récolter d’autres paraphes.

«Cette hausse du départ à la retraite à 65 ans prévue dans AVS 21 vise à économiser environ 10 milliards de francs sur le dos des femmes, souligne la faîtière syndicale. Pour elles, cela signifie une baisse de rente de 1200 francs chaque année, alors même qu’elles touchent déjà un tiers de moins de rentes que les hommes. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’une nouvelle dégradation de la situation des femmes à la retraite suscite une telle résistance.»

Les auteurs du référendum s'érigent contre cette nouvelle tentative de démantèlement du 1er pilier de la part du Parlement, alors que la Constitution suisse promet des rentes décentes à toutes et tous.

«Et AVS 21 n’est qu’un début, rappelle l'USS. Les employeurs et les partis de droite et du centre prévoient de nouvelles attaques contre ce pilier central de notre sécurité sociale. Au menu, la retraite à 67 ans pour tout le monde et de nouvelles baisses dans le 2e pilier.»

Plus d’informations sur: avs21-non.ch