L'asile aussi pour les déserteurs russes

La Confédération devrait accorder l'asile aux déserteurs et aux opposants russes à la guerre. Une soixantaine de syndicalistes et de personnalités progressistes, dont la présidente d’Unia, Vania Alleva, ont lancé une pétition en ce sens. Adressée au Conseil fédéral et au Parlement, la pétition invite les autorités à «faire un geste important pour contribuer à arrêter la machine de guerre russe qui sème la mort et la destruction» en s’engageant de manière urgente à accueillir aussi les victimes russes du conflit et du «pouvoir dictatorial de Vladimir Poutine». Le texte évoque de «jeunes soldats que l’ordre militaire poutinien transforme, bien malgré eux, en tueurs» et des citoyens victimes de la «répression brutale de l’opposition à la guerre». Les pétitionnaires estiment que «la portée d’une telle annonce publique de la part du Gouvernement suisse ferait office d’incitation à la désobéissance face à un gouvernement inique».

La pétition peut être signée sur: act.campax.org