code pénal

La réforme pénale du viol fâche

Une femme en costume de "servante écarlate" avec une pancarte "Révisons le code pénal sur le viol".
© Olivier Vogelsang

Quand c’est non, c’est non. Le 25 novembre dernier, lors de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, la Grève féministe s’était mobilisée pour exiger l’intégration de la notion de consentement dans la définition du viol.

La Commission juridique du Conseil des Etats a proposé de réformer la conception juridique du viol. Cette définition est décriée au sein des milieux féministes, qui la jugent rétrograde