faillite

«Ce n’est pas aux salariés de payer les pots cassés!»

Action Unia avec une banderole sur laquelle on peut lire: Stop au dumping dû aux faillites à répétition.
© Thierry Porchet/Archives

Unia lutte pour la limitation de la sous-traitance et une meilleure protection des employés.

Une action contre les faillites à la chaîne a été menée à Fribourg, où deux travailleurs réclament encore 30000 francs d’arriérés de salaires. Unia exige un cadre plus strict afin de limiter les abus