Migration

Quand la quête d’emploi se heurte aux préjugés

Mini bande dessinée. Un Suisse dit "J'ai fait 25 ans dans le tertiaire!" Un migrant lui répond: "J'ai fait l'école primaire, l'universitaire, la guerre, le désert, le Niger... Madère, la mer... les frontières, j'ai fait avec les humanitaires les organisations solidaires chez les missionnaires dans les communautés minoritaires. Mais... jamais en Suisse dans le tertiaire! Ce serait super!"
© Vivre Ensemble/Ambroise Héritier

Les personnes issues de l’asile souhaitent travailler avant tout pour se sentir utiles, être autonomes, rencontrer des gens, parfaire leurs connaissances de la langue, contribuer à la société qui les accueille, ou encore faire vivre leur famille. Or, malgré leurs nombreuses qualités, leur intégration professionnelle reste semée d’embuches.

L’association Vivre Ensemble publie un guide afin de faciliter l’intégration des réfugiés dans le monde professionnel