licenciements

«Et les employés dans tout ça?»

Unia craint que les établissements visés ne paient pas le dernier salaire ou ne fournissent ni lettre de licenciement, ni fiche de salaire, ni attestation de l’employeur.
© Thierry Porchet

Unia craint que les établissements visés ne paient pas le dernier salaire ou ne fournissent ni lettre de licenciement, ni fiche de salaire, ni attestation de l’employeur.

A Genève, 280 cafés et restaurants pourraient fermer, laissant environ 1500 employés sur le carreau. Les syndicats exigent du Conseil d'Etat des mesures de soutien