Horlogerie

Le salaire horloger de la Vallée est en retard

Mickaël Béday
© Thierry Porchet

«Le salaire doit permettre aux travailleurs de s’émanciper et non de s’appauvrir et de ne recevoir que les miettes de leurs efforts quotidiens», a lancé l’horloger Mickaël Béday à ses collègues, les invitant à s’unir pour obtenir des améliorations. 

Réunis au Sentier, quelque 280 salariés de l’horlogerie combière exigent une meilleure répartition des fruits de leur travail