«65 ans, c’est toujours Non!»

Une femme, poing levé, brandit un portrait d'Alain Berset sur lequel on peut lire: "Toucher une rente annuelle à vie de 200000 francs, mais demander aux femmes de travailler une année de plus pour toucher leurs retraites."
© Olivier Vogelsang

C’est avec force que de nombreuses personnes ont à nouveau crié leur colère à Lausanne contre la réforme AVS 21, concoctée par Alain Berset et soumise au vote le 25 septembre. Le conseiller fédéral était attendu pour une conférence sur la réforme des retraites au Musée cantonal des Beaux-Arts. Déjà à l’intérieur du bâtiment, il a évité de se confronter au mécontentement exprimé par les femmes, mais également les hommes présents.

Les femmes n’ont pas à travailler un an de plus. Elles l’ont dit une nouvelle fois haut et fort le 5 septembre lors de la venue du conseiller fédéral Alain Berset à Lausanne pour une conférence sur AVS 21. A quelques jours de la votation, la mobilisation prend de l’ampleur. La jeunesse est aussi au rendez-vous