Tertiaire

La campagne contre le travail du dimanche sans protection des vendeuses est lancée

Rue marchande à Genève.
©Thierry Porchet

Hors de question pour Unia et ses alliés d’accepter l’ouverture, trois dimanches par an, des commerces genevois sans compensation.

Les Genevois devront se prononcer le 19 mai sur la modification de la Loi sur les heures d’ouverture des magasins. Le comité référendaire, dont Unia fait partie, invite à voter massivement Non