Bons résultats pour l’AVS durant l’année Covid

Les comptes 2020 publiés par le Fonds de compensation s’affichent une nouvelle fois en noir

Résultat d’exploitation positif pour l’AVS en 2020. Malgré les turbulences sur les marchés financiers provoquées par le Covid-19, l’AVS présente des chiffres noirs pour l’année écoulée. Son résultat de répartition, soit la différence entre le montant des cotisations et autres recettes et celui des rentes versées est lui aussi positif.

Selon le communiqué du 19 avril de Compenswiss – le fonds de compensation gérant l’AVS, l’AI et les APG – les recettes de l’AVS se sont élevées à 46,5 milliards de francs en 2020, contre 44 milliards en 2019. Les dépenses se sont portées à 45,9 milliards, contre 45,2 l’année précédente. Les recettes ont ainsi été supérieures de 579 millions aux rentes versées. A cela s’ajoutent les rendements des placements de la fortune AVS. Ils se chiffrent à 1311 millions. Un résultat réjouissant, notait Compenswiss en février, en soulignant l’impact de la crise sanitaire sur les marchés: «Le printemps 2020 a été marqué par une chute vertigineuse des cours boursiers suivie par une reprise extrêmement rapide et forte.»

Au final, en ajoutant encore les 51 millions d’intérêts sur la dette que l’AI doit honorer vis-à-vis de l’AVS, le résultat d’exploitation 2020 de l’AVS s’élève à 1,941 milliard de francs. En 2019, le compte était également dans les chiffres noirs avec un montant de 1,682 milliard, le rendement sur les placements, très élevé, ayant compensé un déficit de 1,1 milliard dans la répartition.

En 2020, l’écart entre les recettes et les dépenses pour le paiement des rentes AVS a notamment été comblé par les 2 milliards de cotisations supplémentaires engendrées par l’entrée en vigueur de la Réforme fiscale et de financement de l’AVS (RFFA). Ces dix dernières années, l’AVS n’aura connu que deux exercices déficitaires, en 2015 et en 2018.

De leur côté, les comptes d’exploitation des Allocations pertes de gain (APG) présentent aussi un résultat positif, de 184 millions pour 1637 millions de francs d’indemnités versées. L’assurance invalidité (AI), par contre, connaît un déficit avec un manque à gagner de 267 millions sur un total de rentes et de prestations versées de 9594 millions.