La Convention 98 de l'OIT et les syndicats fantoches

Vu la création par des employeurs tessinois d’un syndicat fantoche (L’Evénement syndical du 22 décembre 2021), il est utile de se rappeler qu’une telle pratique est clairement contraire à l’article 2 de la Convention sur le droit d'organisation et de négociation collective de 1949 (No 98) de l’Organisation internationale du travail (OIT). Cet article prescrit ce qui suit:

«1. Les organisations de travailleurs et d'employeurs doivent bénéficier d'une protection adéquate contre tous actes d'ingérence des unes à l'égard des autres, soit directement, soit par leurs agents ou membres, dans leur formation, leur fonctionnement et leur administration.

2. Sont notamment assimilées à des actes d'ingérence au sens du présent article des mesures tendant à provoquer la création d'organisations de travailleurs dominées par un employeur ou une organisation d'employeurs, ou à soutenir des organisations de travailleurs par des moyens financiers ou autrement, dans le dessein de placer ces organisations sous le contrôle d'un employeur ou d'une organisation d'employeurs.»

Edward Sussex, membre d’Unia, Genève