Nouvelle rafale de dénonciations chez Patek Philippe

Bâtiment Patek Philippe à Genève.
© Thierry Porchet

Une quarantaine de personnes employées, licenciées ou ayant démissionné de Patek Philippe ont contacté Unia pour témoigner de mobbing, de harcèlement, de situations de sexisme ou de racisme.

Mobbing, harcèlement, situations de sexisme, racisme: Unia a présenté à l’Office cantonal de l’inspection et des relations du travail 15 nouvelles dénonciations concernant la manufacture horlogère genevoise Patek Philippe. Le syndicat signale une gestion des conflits particulièrement défaillante, témoignages à la clef

Une farce: voilà le terme utilisé par la Coalition pour des multinationales responsables pour qualifier le projet d’ordonnance réglant la question des devoirs de diligence des...