Profil

"Notre vulnérabilité nous rend vivants"

Portrait de Véronique Gollut, campant dans la nature.
© Thierry Porchet

«Mon mot d’ordre est la radicalité, celle qui est courageuse, car animée par le cœur», note Véronique Gollut qui recharge ses piles dans la nature.

Enseignante à mi-temps, libre penseuse et artisane de la transition, Véronique Gollut milite sur plusieurs fronts. La révolte pour moteur de la durabilité